L'ADCoeurPM (Association Diversité et Proximité Mutualiste) et la FDPM (Fédération Diversité et Proximité Mutualiste) ont organisé du 9 au 15 mars 2017 la première semaine de la Mutualité dans les territoires. Plus de 50 actions engageant les citoyens ont été mises en place par les PMM (petites et moyennes mutuelles) de notre groupement.

Cette semaine s'est  terminée le mercredi 15 mars 2017 par la journée de la Mutualité à la Maison de la Mutualité à Paris en présence de plus de 500 personnes, mutualistes, personnalités politiques, journalistes, professionnels de santé, économistes, grandes écoles, partenaires...

 

 

ouverture

La semaine de la Mutualité s'est déroulée de 9 au 15 mars 2017 sur les territoires et nombreuses ont été les PMM de l'ADPM/FDPM à engager des actions (plus d'une cinquantaine) destinées à mettre en avant le modèle mutualiste des PMM (petites et moyennes mutuelles). L'événement organisé par la FDPM a généré beaucoup de curiosité sur les territoires et les médias locaux n'ont pas manqué de répondre présent au niveau des régions mais aussi en dépêchant des journalistes à la Maison de la Mutualité le mercredi 15 mars 2017. Les PMM ont prouvé, durant cette semaine, leur forte capacité à se mobiliser sur leurs territoires en apportant des réponses à la forte demande sociale des populations. Les Mutuelles de village modélisées par l'ADPM ont suscité un vif intérêt.

Notre communication post événementielle ne se limite pas à la couverture presse du lendemain, elle s'inscrit dans le temps. Pour la FDPM, la semaine de la mutualité se projette déjà sur des articles et des interviews de fond, de nature à mettre en exergue la problématique de santé dans son ensemble, de la production des soins à leur financement mais aussi à faire savoir que sous le nom MUTUALITE, il existe deux mondes différents qui cohabitent et ne peuvent se confondre.

Comme le disait Jean-Louis Span dans son discours d'introduction, il y a la Mut Finance représentée par la FNMF qui reçoit au Palais Brongniart et la Mutualité éthique qui reçoit chez elle, à la Maison de la Mutualité, la FDPM.

notretempsAprès le discours introductif du président de l'ADPM FDPM, Matthieu Delouvrier (Institut Paul Delouvrier) a présenté une analyse statistique sur la problématique de santé en France et en Europe. Le journaliste Politique de France Culture, Emmanuel Laurentin, a pu interagir avec ce statisticien et Marie-Ève Gualbert, secrétaire générale de la rédaction du magazine "Notre Temps", partenaire de l'événement. Elle a pu compléter l'analyse statistique par des chiffres précis et a exprimé les craintes grandissantes des lecteurs du magazine (4,5 millions d'abonnés entre les éditions papier et Web).

Outre la présentation des programmes santé des candidat à la Présidentielle, cet événement s'est voulu ouvert sur le monde social et de la santé avec l'organisation de trois tables rondes.

La première, la table ronde de la société civile, a accueilli Frédéric Bizard (économiste de la santé reconnu), Mathieu Gaudreault (représentant le mouvement Bleu Blanc Zèbre d'Alexandre Jardin) et le président de la FDPM/ADPM. Essentiellement axée sur les initiatives des territoires et l'intelligence collective.

L'intérêt des tables rondes s'est rapidement illustré sur les réseaux sociaux par un nombre important de connexions dès la diffusion des séquences vidéo.

MartyLa seconde table ronde traitait de la santé et plus particulièrement de l'organisation des soins. Jérôme Marty, médecin généraliste et président de l'UFML (Union Française pour une Médecine Libre) a pu exprimer l'ampleur des dégâts d'une politique de santé suradministrée sans les soignants. Bien applaudi pendant son intervention, il a conclu sur la pertinence du modèle mutualiste des PMM de l'ADPM empreint de liberté et de valeurs (voir ci-contre).

SendralCaroline Sendral, du Collectif Patient et Soignants a exprimé ses craintes sur la prise en compte des souffrances des patients dans un système de soins à la dérive. L'originalité de ce collectif est de rassembler des soignants et des patients, les premiers informant les seconds des problématiques rencontrées par l'empilement des lois et règlements décidés par des technocrates déconnectés des réalités du terrain. Elle a aussi été très applaudie dans son intervention sans langue de bois.

Frédéric Bizard a, quant à lui, expliqué les trois modèles d'organisation des soins dans le monde et a émis des réserves sur les programmes santé des candidats qui manquent de courage...

Une table ronde particulièrement appréciée par les réseaux sociaux avec 2 637 personnes atteintes et de nombreux partages pour l'intervention de Jérôme Marty et 1 299 personnes atteintes pour l'intervention de Caroline Sendral.

TRmutualisteLa troisième table ronde traitait de l'Économie sociale et solidaire et plus particulièrement de la Mutualité en France mais aussi en Europe.

Henri Lewalle (2ème en partant de la gauche), coordonateur de l'OEST (Observatoire Européen de la Santé Transfrontalière) et mutualiste convaincu, a pu présenter les solutions de facilitation d'accès aux soins par l'utilisation transverse des équipements de santé entre La France et la Belgique mais aussi avec le Luxembourg et l'Espagne. Cette organisation va s'enrichir bientôt de la coopération des structures de soins transfrontalières entre la France et l'Italie.

Il a prouvé la pertinence de ce modèle transfrontalier qui implique d'effacer les frontières en matière de soins mais aussi dans le domaine administratif. En effet, l'Assurance maladie prend en charge financièrement les soins prodigués en Belgique, au Luxembourg, en Espagne et bientôt en Italie pour des français, tout cela dans l'intérêt du patient. Il est une solution aux déserts médicaux de ces pays frontaliers. Il a cité l'exemple d'une femme demeurant à Givet et utilisant une structure de maternité belge pour lui éviter 1 heure et demie de route entre la pointe de Givet et Charleville-Mézières (Ardennes).

Richard Hasselmann (3ème personne en partant de la gauche), président de LIBR'ACTEURS, mutualiste de souche et ancien directeur de la plus ancienne mutuelle, les Ménages Prévoyants à Versailles, a été particulièrement incisif sur les valeurs de la mutualité et l'importance de l'ancrage sur les territoires des PMM. Il a illustré ses propos des expériences en prévention qu'il a menées en tant que DG des Ménages Prévoyants. Particulièrement applaudi par un parterre mutualiste conquis lorsqu'il a conclu : "Le terme de Mutuelle se mérite ! La mutuelle, c'est véritablement un instrument privilégié pour les pouvoirs publics… Il faut de la chair derrière le téléphone…"

ScneL'originalité de "Mutualité, j'écris ton nom !" a été de donner la parole aux soignants, l'UFML représentant tous les corps de santé, de la sage femme au professeur de médecine, et aux patients par l'intermédiaire de Caroline Sendral. Écouter les programmes santé des candidats à l'élection présidentielle en s'affranchissant de la présence et des commentaires à chaud des soignants et des patients aurait relevé du mépris. La FDPM est consciente de la complémentarité qui existe entre la cheville ouvrière du soin que sont les soignants et les financeurs que sont l'assurance maladie et les complémentaires santé, tout cela pour le bien être du patient.

Mutualité oblige, il était inconcevable pour la FDPM de ne pas mettre en avant le modèle mutualiste éthique. Richard Hasselmann en a été un ambassadeur convaincant et, trait d'union entre mutualité et production des soins, Henri Lewalle a pu démontrer la pertinence des soins transfrontaliers tout en donnant à notre événement une dimension européenne.

Plus de 500 personnes nous ont honorés de leur présence à la Maison de la Mutualité. Un événement largement suivi sur les réseaux sociaux (voir image) avec 5 647 personnes atteintes par la vidéo intégrale de "Mutualité, j'écris ton nom !" mais aussi 30 000 connexions sur notre compte Instagram.

Enfin, cet événement à été l'occasion pour nous d'échanger avec les équipes santé des candidats à l'élection présidentielle, avant, pendant et bien sûr après le 15 mars 2017.

Plus qu'un pari réussi pour la FDPM comme l'annonce Fil social, c'est notre volonté affirmée d'étendre le modèle éthique de la vraie mutualité portée par les PMM dans les territoires.

Pour visualiser l'article de Fil social du 15 mars 2017 : CLIQUEZ !

Coordonnées

Adresse FDPM
32, Avenue Georges Clémenceau
34000 - MONTPELLIER

Contactez-nous

Téléphone
09 53 10 53 49
Mail
contact@fdpm.fr